Melons

Melon charentais jaune écrit

Melon charentais jaune écrit

Variétés :

Anasta, Maltese

Conditionnement :

Mottes : 6

Melon charentais jaune lisse

Melon charentais jaune lisse

Variétés :

Cezanne, Mehari

Conditionnement :

Mottes : 6

Melon charentais vert

Melon charentais vert

Variétés :

Tobbia, petit gris de Rennes

Conditionnement :

Mottes : 6

Melon galia

Melon galia

Variétés :

Galia

Conditionnement :

Mottes : 6

Melon jaune canari

Melon jaune canari

Variétés :

Indalico, sirrocco

Conditionnement :

Mottes : 6

Melon piel de sapo

Melon piel de sapo

Variétés :

Categoria

Conditionnement :

Mottes : 6

MelonL’origine du melon est controversée. Certains le voient en Inde, d’autres en Afrique australe. C’est en Asie et en Égypte, que les fruits furent améliorés quelques siècles avant notre ère. Jusqu’au Moyen Age, le melon n’était cultivé en Europe qu’en Espagne et en Italie. Son apparition en France date de la fin du 15e siècle. D’abord planté dans la région de Narbonne, sa culture s’est étendue avec succès jusqu’en Anjou.

Rafraîchissant et désaltérant, le melon se caractérise par une grande richesse en provitamine A (carotène), un apport appréciable de vitamine C et une valeur énergétique modérée (48 kcal, soit 200 kJ aux 100 g).

Plantation : Exposition : choisir un endroit très ensoleillé, et bien abrité.
Sol : enrichir le sol bien drainé avec de l’engrais spécial tomate (riche en potassium, donc avec un 3ème chiffre, K, élevé).
Espacement : de 40 à 60cm entre les plants et 80cm à 1m entre les rangs.
Période : de Avril à juin

Entretien : L’arrosage régulier en été est impératif, à raison de 2 fois par semaine environ. Pour conserver au mieux l’humidité près du pied, pensez à pailler, avec de la paille (!) ou vos déchets de tonte de gazon (très efficace).

Récolte : De même qu’on hésite longuement devant l’étalage lorsqu’il s’agit de choisir un melon bon à déguster, c’est un peu ici affaire de goût. Un signe de maturité « moyenne » réside dans la fanaison de la feuille située juste au-dessus du melon, qui doit alors se détacher facilement avec son pédoncule.